En Belgique, l’intolérance devient palpable.


Le samedi après-midi sur la ligne Liège-Bruxelles-Ostende. Un wagon, à moitié rempli de jeunes qui allaient à la gay-pride, moi, voyageant seule, assise à côté dune fille qui n’a pas arrêté d’apeller ses copines, sur tout le trajet de Liège à Leuven…

Leuven : un gars plutôt rondouillet, habillé style jeune chasseur (chemise claire, pull ras-du cou vert, veste cirée vert foncé… vous voyez le style?), monte et s’installe dans le siège en face de moi. En ce faisant, il dépose, devant moi, avec grand fracas, un gros livre en néerlandais… ouvert à la page ‘europa voor de europeers’ (bon, suis pas du tout sure de l’écriture, mais vous voyez ce que je veux dire…)… de la belle littérature, n’est-ce pas?

Gare de Midi : je descends. En attendant l’ouverture des portes, j’entends les échanges exaltés de deux individus qui faisaient l’inventaire des mots en français et en anglais « restaurant », « express-line », etc.

Suis-je parano? J’ai eu vraiment l’impression qu’une chose noire, collante et malodorante m’a suivit le reste de la soirée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :