Moviéndome


Catorce años en la ciudad de los cafés de invierno, de las terrrazas de verano. Catorce años en la Bruselas vieja.

Casi la mitad de mi vida.

Un poco menos.

Pero me llama mi tierra, canto de una sirena exigente y celosa, paciente y generosa.

Me voy llevando en mi equipaje un saber, un hacer, un querer.

Me voy de la mano de mis hijos, de mi hombre, del recuerdo de esta gente…

Pero aún estoy aquí!

Últimos meses lejos.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :