A une contradiction près…


Une semaine de soleil, mer turquoise, sable blanc…

Nous sommes arrivés à Margarita sous un soleil brillant. Les enfants ont retrouvé la piscine qui les a fait rêver pendant un an. Nous, les adultes, nous sommes contentés d’aller chercher des noix de coco et de la glace pour le rhum…

Hôtel de 5 étages, au moins 30 appartements et un penthouse(le notre!) avec un solarium privatif énorme, qui pourrait héberger une belle fête décadente… avec un jacuzzi gigantesque, un bar, plusieurs chaises longues…. La vue sur les Caraïbes : imprenable!

Première soirée : coupure de courant en pleine préparation du repas! Tout le monde se plaint de Chavez, les rationnements d’électricité ne peuvent qu’être de sa faute, sa mauvaise gestion… Personne ne fait le lien entre les 5 appareils d’air-conditionné (2 dans les appartements normaux) qui fonctionnent à fond pour maintenir la température du penthouse à 19° (sous le toit et les 40° extérieurs) !

L’île n’est pas très densément peuplée… mais il y a au moins une grosse centaine d’hôtels comme celui-là… Les besoins en électricité pour garder ce petit monde au frais doivent être colossaux… surtout quand on pense à l’habitude bien implanté d’ouvrir les fenêtres quand il fait trop froid! Au lieu de couper l’air-co!!!!!

Alors, moi, avec mes timides suggestions pour qu’on ferme le frigo au lieu de le laisser ouvert pendant qu’on met la  table ou qu’on ferme le robinet pendant qu’on savonne les assiettes… je passe pour une folle! Mon père rigole quand je me plains du gaspillage et quand je lui dit que je trouve exagéré de remplir les DEUX jacuzzis de l’appartement!

Et je me demande quel sens ça a de faire attention tous les jours de ma vie au chauffage, à la quantité de déchets qu’on produit, avec mes serviettes hygiéniques lavables, ma mooncup, mes huiles essentielles, ma manie de fermer tous les robinets et de baisser l’air co, ma folie à vouloir vivre sans voiture (depuis une semaine, on roule dans une jeep 4×4 avec l’air-co à fond!) si le quotidien de ma famille proche est complètement irréfléchi du point de vue de l’empreinte écologique… c’est une belle sortie de ma bulle d’écolo…

N’empêche, j’ai passé des vacances de rêve… même si je n’ai pas réussi à changer le point de vue du mode de consommation de personne… Maintenant je me demande comment faire si j’étais la première à pester quand, le troisième jour, les air-cos ont lâché et on s’est retrouvé à dormir 4 dans une pièce à 27°!

Bref… contradictions… mais des nouvelles questions…. Je ne cherche plus de réponses, peut-être un meilleur moyen de les poser…

Publicités

4 responses to this post.

  1. Posted by Ellen on 9 juillet, 2010 at 8:57

    Bisous chauds, chauds (supérieurs à 30° ) De Bruxelles, sans air-co mais avec un sol en béton coloré dans la crèche… ça rafraîchit très bien aussi (tu te souviens?); pour les contradictions, j’ai écrit un petit texte un soir d’insomnie et t’en livre un passage :
    « La vie est un magnifique feu d’artifices d’incohérences et d’ambivallence. Pourquoi? Car souvent, on (je) ne choisit que la moitié de la vie : on veut l’harmonie, l’amour, la paix mais pas la tristesse, la haine ou les tensions, et c’est pour ça qu’il y a un tel chaos sur la terre. Refuser un aspect de ce qui est c’est créer une division. Et la division est à la source de la souffrance…(…) »
    Accueillir ce qui est… je vous le souhaite pour ces vacances et au-delà,

    Ellen

    Réponse

    • Posted by ecohumanist on 10 juillet, 2010 at 1:42

      wow! 30°! en effet, la fraîcheur du béton doit être un vrai régal! 😉

      J’aime beaucoup ta réflexion sur la recherche de cohérence et la complexité de l’expérience humaine… crois-moi, je suis en plein dedans, en train de me confronter avec un rêve, un désir et en train de vivre ses côtés moins doux : les embouteillages, l’inefficacité, les petites chose qu’on oublie quand on laisse un lieu…

      mais la chaleur des retrouvailles, les paysages de mon enfance et les rythmes que je retrouve me donnent une force incroyable… et l’envie de vivre à fond chaque instant!

      merci pour tes commentaires!

      Réponse

  2. Posted by Ninive on 12 juillet, 2010 at 9:14

    C’est vrai que quand on constate certains gaspillages, on se demande si ça vaut la peine de faire des efforts… eh bien, je crois que oui, même si je suis encore très loin d’être un modèle d’écologie. On ne peut pas changer ses habitudes du jour au lendemain, n’est-ce pas Paolita? Si quelques jours de vacances ne suffisent pas à sensibiliser quelques touristes insconscients, je peux te dire que ton pouvoir de persuasion est bien réel.

    Mais ai-je besoin de te dire qu’on ne peut obtenir des résultats que sur le moyen ou long terme? En tout cas, grâce à toi et vos vélos, j’utilise moins la voiture, et comme cette semaine je n’ai pas les enfants, je vais en vélo au boulot… quel bonheur! Du coup, je songe à abandonner définitvement la voiture pour aller au boulot, après avoir largué les enfants à l’école. Et grâce à toi, je sais que c’est possible!

    C’est très bien d’avoir commencer votre périple en décompressant, avec toute l’énergie qu’il va vous falloir… allez, pour cette fois, tu peux ne pas culpabiliser!

    Réponse

    • Posted by ecohumanist on 12 juillet, 2010 at 5:56

      génial! c’est le genre de nouvelles qui me donnent du punch… et j’en ai vraiment besoin après les « réunions de travail » que je viens de vivre (avec un fonctionnaire du « ministère de l’électricité et des énergies renouvelables »)… je me rends compte que tout est à construire… mais il y a de l’espoir!
      gros biz, Ninive, et profite bien du soleil, de l’air et de la convivialité que t’apporte le vélo 🙂

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :