Rituels


Ces derniers temps j’ai renoué avec le rituel.

Des rituels anciens et nouveaux, ordonnés ou chaotiques… rigoureux ou sensuels…

Je n’ai jamais ignoré leur importance. J’ai toujours aimé leurs temps structurés, cadencés, organisés, entre-coupés ou continus… pleins de silences qui parlent.

Ces réunions où l’on ne bouge plus comme on veut, où le corps acquiert un rôle, un poids et un sens particulier… où l’espace que l’on occupe devient porteur de sens.

Loin depuis 15 ans, je n’ai pas vu renaître certains rituels ancestraux parmi les gens « modernes » et citadins de mon pays. Me voilà de retour et pouvant les découvrir et les vivre. Il paraît qu’ils ont re-apparus  depuis quelques années, une sorte de renouveau de spiritualité amérindienne, païenne… quelque chose d’inimaginable avant que l’identité indienne ne sorte du placard Équatorien!

Temezcales, rites du solstice, consécration des lunes (règles)… Il y a même certains qui ont traversé l’océan… mais ils ont perdu toute leur valeur spirituelle pendant le voyage : Je pense à ces « tentes rouges », qui n’ont pas vraiment la profondeur qu’apportent les prières à la terre, les chants à la lune et les fumigations au palosanto et la volonté de communion.

Un ersatz qui prends des allures de réunion tupperware, le plastoche en moins…

Ces rituels, j’y été plongée lors d’une veillée entre femmes hautement ritualisée. On a construit un autel pour consacrer des offrandes aux déesses, on a parlé en fumant le tabac… ça a l’air anodin, mais le tabac ritualisé, encadré dans un espace et dans un moment consacré à la parole, tend à la libérer, à la rendre plus précise… (Quelque chose que j’avais déjà remarqué : les fumeurs sont parfois bavards et les pauses-clope un prétexte pour socialiser, pour parler…)

Étonnement et un certain malaise face aux prières (que je n’ai jamais auparavant vraiment apprécié…) jusqu’à ce que je me rende compte que l’on prie pour dire ce qu’on veut, ce qu’on désire, ce qu’on voudrait voir… qu’on prie à l’univers, à l’inconnu… et pas à une entité toute puissante… Oui, je l’ai trouvé cette « notre-mère, qui est dans la terre.. »

Puis,  la mort au rendez-vous, d’autres rituels… autrement nécessaires: des mots d’amour pour un grand-père mort et la charge d’organiser ses derniers hommages : je l’ai acceptée avec fierté et fidélité. Un hommage sans dieux, rien que des paroles de ses enfants et petits enfants!

Les rituels, les cérémonies… je sais que je n’ai pas fini avec eux… reste à voir où ils m’emmèneront…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :